choisir nom de domaine avocats

 

Le site internet d’un avocat étant conçu comme une prolongation de son cabinet, il revêt des obligations précises, notamment quant à son nom de domaine. Nous en verrons les deux principales.

La tentation de l’alignement

Internet  (et plus précisément les moteurs de recherche) est devenue une véritable jungle. Certains avocats font la course au référencement en mettant en place des sites web qu’ils croient optimisés et font fi de la législation applicable en la matière. Ils mettent en danger leur crédibilité et risquent la fermeture de leur site.

Par exemple, certains ont, pour des raisons de pur référencement, créé des noms de domaine du type “www.divorce-pas-cher.fr” ou encore “recuperer-mes-points-permis.com”, ce qui rentre notamment en contradiction évidente avec le nécessaire respect de la “dignité et de l’honneur de la profession” (article 10 du RIN).

Quelles sont les règles à respecter ?

Le Règlement Intérieur National (RIN) de la profession d’avocat impose deux principales règles concernant le nom de domaine :

  • il doit comporter le nom de famille de l’avocat ou le nom du cabinet suivi ou non du terme “avocat”.
    Pour notre part, nous vous recommandons, si votre nom n’est pas trop long, d’y accoler le terme “avocat” pour des raisons d’optimisation.
  • le nom de domaine ne doit PAS comporter de terme évoquant de façon générique un domaine du droit ou une activité relevant de celles de l’avocat.
    Par exemple, il vous est interdit de créer un nom de domaine du type “www.avocat-droit-des-affaires.com” ou “www.avocat-divorce.fr

Inutile donc de suroptimiser votre nom de domaine pour plaire à Google, car les noms de domaine trop longs ne sont pas très appréciés et réduisent vos chances d’apparaître bien positionné dans les SERP (résultats naturels).

Vous avez un projet de création de site internet ? On vous rappelle sous 48h.

Nom du cabinet :

Adresse mail :

Téléphone :